29 Septembre 2016 Marketing & Communication

Emailing : quand le bon moment n’existe plus…

Comment adresser des emails à des salariés qui peinent à se concentrer dans un environnement numérique de plus en plus saturé ?

Vous et moi sommes en surcharge cognitive : 150 milliards de données sont échangées sur le web chaque seconde dans le monde.

Si l’on devait matérialiser ce chiffre, cela représenterait une production de 14 000 000 livres soit 2 fois la BNF chaque seconde !

En gros ça ressemblerait à ça :



Attention à l’attention

  • Conséquence n°1 : la concentration des salariés devant un écran baisse au fil des années
En 2004 elle était de 3 minutes pour chuter en 2012 à 1 minute et 15 secondes. Et chez les plus jeunes, la fameuse génération Y/Z, on atteint des records de 45 secondes.
  • Conséquence n°2 (beaucoup plus grave) : le stress voire le burn-out !
En tête de la liste des coupables : la messagerie. Outre le fait d’être constamment interrompu, la manutention de l’information de plus en plus chronophage donne un sentiment de déqualification chez certains salariés. Et les jeunes, comme le voudrait une certaine croyance, ne sont pas moins sujets au stress. Il n’y a pas de génération multi-tâche !
  • Conséquence n°3 : Les salariés vont donc devoir apprendre à se déconnecter…
Et les entreprises vont devoir s’adapter et communiquer autrement, spécialement dans leurs campagnes emailing…
 

"Envoyer le bon message au bon moment"


En bon marketeur, vous avez déjà entendu ce refrain… Oui mais après avoir dit ça, concrètement comment fait-on ?

Quel jour ?

Classiquement, il est convenu qu’en « BtoB » le jour de l’envoi doit coïncider avec les temps de travail, soit classiquement du lundi au vendredi. Si on considère que le lundi et le vendredi sont des jours particuliers - le lundi en mode « je prépare ma semaine », le vendredi en mode… « je prépare mon week-end » voire « je suis en RTT » - et si on ajoute en option le mercredi pour les parents…le mardi et le jeudi seraient donc les deux jours propices de la semaine…

Oui mais si tout le monde applique cette méthode, y-a-t-il vraiment un bon jour ? Surveiller les envois de la concurrence pour ne pas faire d’envoi sur le même créneau peut être une première piste.

A quelle heure ?

L’ordinateur reste le premier device pour consulter sa messagerie. Les créneaux horaires privilégiés se situent entre 9h00-12h00 et 15h-18h, le tri étant fait le matin pour les mails reçus pendant la nuit et après la pause déjeuner.

Cependant l’utilisation du smartphone et de la tablette sont également à prendre en considération. Le smartphone peut être utilisé en permanence mais majoritairement entre 7h et 9h et sur la pause du midi entre 12 et 14h.

A quelle fréquence ?

L’envoi trop régulier d’emails est la première cause de désabonnement ou de suppression immédiate du courriel. Il est possible de proposer lors de l’inscription à une newsletter la périodicité à laquelle l’utilisateur souhaite la recevoir (à condition de s’y tenir pour ne pas décevoir le lecteur).
 
3 règles à retenir :
  • Pas plus de 2 envois par mois
  • Des sujets différents pour chaque envoi
  • Un design attractif et innovant
Mais vous pouvez aller beaucoup plus loin avec…

Le marketing automation


On ne va pas se mentir, il n’existe plus de recette miracle pour envoyer un email au bon moment ! Mais il existe pourtant des moyens de concevoir du contenu pertinent suivant un parcours utilisateur de plus en plus personnalisé.

Les outils de marketing automation tels Marketo, Eloqua, Webmecanik, Hubspot peuvent aider à adopter une démarche UX dans la conception et l’envoi des emails.
Grâce à la collecte et aux croisements de différentes données au sein d’une DMP (Data Management Platform), il est possible de connaître les centres d’intérêt, les habitudes et le degré de maturité de vos contacts.

Les 4 sources de tracking rattachées à une adresse email via l’adresse IP sont :
  • Le CRM
  • Les transactions
  • L’emailing
  • La navigation
Autour de 4 points d’analyse :
  • Les centres d’intérêt
  • Le comportement
  • Le contexte
  • Le moment
Le scoring - le fait d’attribuer une note pour mesurer une réception positive ou négative en termes de contenu ou de moment - permet de segmenter les emails par scénario et de personnaliser chaque envoi. Scénarii à tester et à optimiser…

Le marketing automation vous intéresse ? Cela tombe bien, nous avons développé des partenariats pour vous accompagner ! ;)